Le besoin de redonner une nouvelle vie à une résidence peut survenir à tout moment. Il y a alors une multitude de questions qui sont soulevées, mais qui ne trouvent pas souvent de réponses adéquates. En réalité, plusieurs phases sont nécessaires à la restauration d’un ancien bâtiment. Voici un peu plus explicitement ce qu’il y a lieu de faire pour toute renovation d’une maison ancienne.

Évaluer l’état de la maison

Avant d’entreprendre des travaux sur un bien immobilier, il faudrait savoir dans quel état il se trouve. En effet, il est primordial de réaliser l’état des lieux pour savoir ce qu’il faut rénover et dans quel ordre. C’est pourquoi, cet aspect d’une renovation de maison ancienne n’est absolument pas à négliger. Ainsi, l’étude thermique et celle de l’espace devront être effectuées pour vérifier ce qu’il faut corriger. Du rez-de-chaussée aux escaliers, en passant par l’étage, l’analyse des pièces se fait avec minutie par un spécialiste en la matière.

Il peut s’agir d’un architecte ou d’un bureau d’études. De même, la consommation en énergie du bâtiment est clairement évaluée. Dans tous les cas, il est important de savoir dans quel état se trouve tout le bâtiment afin de savoir comment s’y prendre. Par ailleurs, pour certaines maisons anciennes, la loi encadre de façon rigoureuse les opérations de rénovation. Il s’agit des propriétés se trouvant sur la liste des monuments historiques ou celles qui se situent dans une zone dite protégée.

En dehors de ces deux cas, il suffit de faire une déclaration de travaux à la municipalité pour commencer les opérations. Il faudra toutefois veiller à se conformer au plan local d’urbanisme ou PLU.

Déterminer le coût des travaux

Après avoir identifié ce qu’il faut restaurer sur le bâtiment pour le ramener à neuf, l’étape suivante de la renovation d’une maison ancienne est d’établir le coût des travaux. Il faut alors évaluer votre projet en ayant à l’esprit qu’un ancien bâtiment acheté et rénové peut revenir plus onéreux que l’achat d’une maison neuve. Aussi, le coût du mètre carré peut excéder les 1.000 euros pour un vieux bâtiment.

Par conséquent, vous devez vous baser sur l’étude préalable pour fixer les dépenses prioritaires en prévoyant des fonds en cas de dépassement. Pour avoir une idée du budget, il existe plusieurs plateformes Internet qui vous proposent leur assistance, sans oublier les experts en la matière qui sont toujours utiles. Rappelons aussi qu’il est possible d’obtenir des aides financières ou de procéder à la mise en concurrence pour avoir une meilleure offre pour votre renovation de maison ancienne.

Exécuter les travaux de restauration

Lorsque l’état des lieux est réalisé et que le budget est connu, les opérations de renovation de maison ancienne peuvent être lancées. Elles sont suivies par le demandeur lui-même ou confiées aux soins d’une autre personne mieux imprégnée du projet. À ce niveau, il est nécessaire d’organiser les tâches à accomplir. En effet, la planification des travaux devra prendre en compte si la maison est habitée ou non.

Ainsi, les activités se dérouleront suivant un planning bien défini. En général, les opérations commencent par les gros œuvres pour aboutir à la charpente et à la toiture de la maison. Ensuite, il faut faire les travaux liés à la plomberie, au circuit électrique et à l’aménagement même de la résidence ou du bâtiment. Les travaux d’isolation occuperont une part significative du budget afin d’optimiser la consommation en énergie. Quant aux opérations relatives aux arrangements intérieurs et décoratifs, elles viendront boucler les activités de renovation de maison ancienne.