Depuis le mois de janvier 2022, ce sont 52% des entreprises du bâtiment (selon l’enquête de la Banque de France), en particulier les petites entreprises et les artisans, qui faisaient état de difficultés rencontrées en ce qui concerne l’approvisionnement de matières premières. Suite à ces problèmes, 61% des dirigeants des entreprises du bâtiment estiment que ces difficultés d’approvisionnement peuvent encore persister entre 3 mois et un an.

Mais pourquoi les entreprises du bâtiment rencontrent-elles des soucis en termes d’approvisionnement de matières premières et de matériels ? Ces délais et ces difficultés s’expliquent notamment par la crise sanitaire du Covid-19 qui ayant désorganisé la filière, provoque une réduction des stocks et une pénurie des matériaux de construction, directement destinés au secteur du bâtiment.

Ainsi, ces difficultés se répercutent directement en termes de prix. En effet, les entreprises du BTP subissent une augmentation conséquente des prix de leurs fournitures ainsi que des délais nettement prolongés.

Cependant, ce sont les TPE/PME, les artisans et les indépendants qui sont les plus touchés par ces difficultés et qui prennent du retard par rapport à leurs plus grands concurrents. Il est donc très difficile pour ces professionnels de s’adapter à cette évolution imminente du marché.

Zoom sur les solutions disponibles pour les TPE/PME

1. S’associer entre professionnels :

La première solution est basée sur le crédo bien connu « nous sommes plus forts ensemble qu’individuellement » ; ainsi les TPE, artisans, indépendants, auto-entrepreneurs, s’associent pour effectuer leurs achats et devenir une réelle force de négociation face à leurs fournisseurs !

Cependant cette solution n’est pas toujours simple à mettre en place, la concurrence étant souvent forte, on hésite à s’associer à un concurrent de plus cela pose des difficultés au niveau administratif et ce n’est pas rapide à mettre en place.

2. Éviter de communiquer sur l’Aluminium

La solution la plus simple reste de communiquer sur les produits les moins touchés par les pénuries et les difficultés afin d’orienter les ventes. La concentration des ventes sur des produits contenant peu d’aluminium comme les moustiquaires serait plus judicieuse et permettrait de ne pas être confronté aux difficultés d’approvisionnement !

3. Anticiper une gestion des stocks

Le marché dans les secteurs du bâtiment commence déjà à se tendre mais il reste possible d’éviter les ruptures de stocks en anticipant la hausse des prix et en commandant à l’avance.

C’est d’ailleurs ce que beaucoup de professionnels ont déjà fait. C’est pourquoi, des fournisseurs assurent que la hausse des prix n’est que temporaire et qu’ils sont enclins à diminuer. En effet, les professionnels ayant déjà effectué des stocks, la demande devrait automatiquement se réduire.

4. S’approvisionner sur des plateformes en ligne

Il existe des configurateurs de menuiseries 100% en ligne qui permettent de passer commander sans intermédiaire et de gagner du temps en termes de délais de livraison !

L’exemple de Lumi-Fab : configurateur de menuiseries en ligne

Solution mise en place par une PME pour privilégier des circuits courts et diminuer le nombre d’intermédiaires lors de la commande de menuiseries, Lumi-Fab est un site e-commerce qui s’adresse à la fois aux particuliers et aux professionnels.

Pour faire face aux barrières de l’approvisionnement, Lumi-Fab propose aux utilisateurs du configurateur tels que des artisans, des indépendants ou des auto-entrepreneurs d’obtenir leurs devis en 30 secondes sur le site et ainsi de bénéficier d’une rapidité en termes d’offre de prix.

Avec un configurateur disponible 7 jours/7 et 24 heures/24, Lumi-Fab est un site intuitif et rapide qui propose un rapport qualité/prix optimal (marque Schüco, leader européen de la menuiserie en Aluminium et en PVC). Mais surtout, Lumi-Fab tente d’être le plus compétitif possible en garantissant des délais de 2 à 8 semaines pour obtenir ses menuiseries.

Ainsi, Lumi-Fab, grâce à son atelier situé en France, est la solution optimale pour les TPE, les artisans et les auto-entrepreneurs qui sont les premiers pénalisés par les problèmes d’approvisionnement (face aux grands groupes concurrents qui sont privilégiés en termes de livraison).