Pour apporter plus d’originalité et de lumière à un logement, la construction d’une véranda semble être une belle idée. Non seulement elle permet d’embellir un bien immobilier, mais aussi d’agrandir l’espace de vie. Voulez-vous construire vous-même votre véranda ? Tout ce que vous devez savoir à ce sujet se trouve dans la dans la suite de cet article.

Quel modèle choisir pour votre véranda ?

La première étape pour construire une véranda est de choisir un modèle. Pour le faire, vous devez tenir compte de plusieurs facteurs. Les différents modèles qui existent sont les suivants.

Les vérandas en PVC

Celles-ci sont les plus adaptées lorsque vous avez des contraintes liées à l’espace. Le PVC est un matériau de construction qui garantit une bonne isolation thermique et donne la possibilité de faire plusieurs ouvertures.

Les vérandas en aluminium

veranda verre

L’aluminium est le matériau le plus utilisé pour la construction des vérandas. Il a une excellente résistance mécanique, est facile à entretenir et n’est pas affecté par la rouille. Toutefois, c’est un conducteur thermique. Vous devez donc l’associer à un système d’isolation thermique.

Les vérandas en bois

Le bois est un isolant thermique qui ajoute de l’originalité au style de votre maison. Pour le choix du bois, les professionnels conseillent entre autres le teck et le bangkiraï. C’est l’un des modèles les plus chers.

Les vérandas en acier ou fer

Il s’agit là d’un modèle très résistant avec un style qui se veut intemporel. Les vérandas en fer forgé ou en acier sont aussi adaptées pour les grands espaces que pour les petits. Elles existent dans des couleurs et des designs divers. Toutefois, c’est un modèle un peu onéreux.

De quoi a-t-on besoin pour la construction d’une véranda ?

Déjà, pour construire soi-même sa véranda, certaines connaissances de base sont importantes. En effet, il faudra impérativement veiller à l’isolation thermique et à l’étanchéité de la pièce. Pour avoir moins de difficultés pour la construction, il est également recommandé d’avoir recours à des kits préfabriqués. Ces kits comportent l’essentiel (le vitrage, les parois et la structure de la véranda, les éléments d’assemblage…). Vous aurez également de quelques outils de bricolage comme le pistolet à extruder, la visseuse électrique, le tournevis, le niveau à bulle, la perceuse à percussion, le pistolet à silicone

Aussi, comme pour toute autre construction d’agrandissement de maison, il est important de suivre la réglementation. Pour ce faire, vous devez faire une demande pour l’obtention du permis de construire pour une véranda d’une superficie de plus de 40 m². Dans le cas où la surface est inférieure à 40 m², il vous suffit de déposer à la mairie une déclaration de travaux. Toutefois, s’il s’agit d’une véranda de plus de 170 m², seul un architecte peut faire la demande du permis de construire.

Quelles sont les étapes de la construction ?

La première étape de la construction sont les fondation. Ce sont les fondations qui garantissent la résistance de votre véranda. Il vous faudra donc les faire en béton. Une fois les fondations posées, vous devez patienter pendant quelques semaines afin de laisser solidifier. Pendant ce temps, préparez le sol en le nivelant convenablement. Il faut aussi apprêter le socle de la véranda qui doit être vissé au sol.

Fixez le support de la structure contre le mur. Les panneaux seront ensuite montés les uns après les autres. Vous pouvez vous servir des joints d’étanchéités, des vis et du mastic pour les fixer les uns contre les autres. Procédez de la même manière pour assembler la toiture sans oublier de fixer les gouttières au niveau des rebords. Enfin, faites les installations électriques, le carrelage et l’aménagement de la pièce.