Les amoureux de la nature n’éprouveront aucune difficulté à se constituer un domaine naturel dans leur cadre de vie. Que celui-ci soit grand ou restreint, il existe une solution pour vivre en adéquation avec la flore : le mur végétal. Très pratique, il peut être installé aussi bien en intérieur qu’en extérieur.

Créer un mur végétal intérieur

Il est possible de créer un espace vert dans son appartement même quand celui-ci n’est pas très grand. Pour ce faire, l’installation d’un mur végétal apparaît comme une solution à privilégier. Il supporte la pousse des plantes verticales en plus d’offrir un magnifique design d’intérieur. Il nécessite peu de place et permet de profiter d’une belle végétation dans sa maison.

Cependant, la réalisation d’un mur végétalisé en intérieur dépendra du choix du matériau ainsi que de celui des plantes. Sa position en rapport avec un point d’eau et un accès à la lumière sont également à considérer.

Le choix du matériau

Les éléments ci-après sont à prendre en compte dans la constitution d’un mur végétal intérieur :

  • des tuyaux plastiques,
  • du grillage,
  • une planche en bois fixée au mur ou auto portante en installant les pieds,
  • des accroches ou fixations pour la stabilité du mur,
  • des goutteurs,
  • un bac pour la réserve d’eau,
  • des capteurs pour gérer le niveau de remplissage de l’eau,
  • un filtre,
  • des robinets,
  • des tuyaux,
  • un brumisateur,
  • une sonde d’humidité.

Il faudra aussi des nappes d’absorption et d’arrosage pour retenir et assurer une restitution de l’eau aux végétaux ainsi qu’un éclairage artificiel pour apporter suffisamment de lumière aux plantes. De même, si le mur est grand, prévoir une arrivée d’eau serait idéal. Quant au film de polyéthylène souple, il sera utile pour l’imperméabilité du mur.

Par ailleurs, sachez qu’un espace plus restreint peut constituer un obstacle à la réalisation d’une telle structure. Dans ce cas, il est recommandé d’opter pour des étagères en bois ou un grillage en métal à fixer directement à un mur de l’appartement.

Le choix des plantes

La plantation à mettre en place sur le mur végétalisé relève avant tout du niveau de luminosité de la pièce. Ainsi, deux catégories de plantes sont à distinguer : celles évoluant dans un environ sombre et les végétaux profitant d’un bon degré de lumière pour leur croissance. Ainsi « l’asparagus » ou « les misères » sont à choisir si l’espace où le mur est implanté ne reçoit pas suffisamment de lumière. De la même façon, des plantes comme le calathéa et l’anthurium pour ne citer que celles-là, seront adaptées pour un développement dans les zones dotées d’un bon éclairage.

Créer un mur végétal extérieur

L’espace d’une terrasse peut servir à ériger un mur végétal en extérieur. Sa superficie peut être grande ou petite selon la taille souhaitée. Ainsi, les éléments qui entrent dans sa composition sont les suivants :

  • une structure porteuse en acier,
  • un gabion inox,
  • un substrat,
  • une ligne d’arrosage,
  • un feutre géotextile,
  • un assemblage par agrafe,
  • une réserve d’eau,
  • une station d’irrigation,
  • une arrivée d’eau.

Le mur végétal peut être également réalisé sur une palette de bois ou en hauteur c’est-à-dire suspendu dans des pots.

En ce qui concerne la disposition des plantes, elle doit se faire selon les besoins de celles-ci. Ainsi, sur le mur, les végétaux dont la croissance nécessite beaucoup de lumière naturelle doivent être placés au-dessus. Ceux qui évoluent à l’ombre seront disposés en bas. À cet effet, la sarriette, les fougères, l’orpin, etc. sont à installer en haut du mur. Quant à la sarriette et à la marjolaine, elles devront être placées en bas.