Le béton imprimé est un matériau composé d’ornements. Il peut prendre des formes diverses et convient à une utilisation aussi bien professionnelle que domestique. Particulièrement, sur une superficie de moins de 40 m², vous pouvez vous en servir si vous avez du goût pour le bricolage. Découvrez ici quelques notions pour vous aider à réussir votre béton imprimé.

Les préliminaires

L’usage du béton imprimé pour l’esthétique de votre habitation est assez facile. Ce matériau peut être utilisé pour rehausser l’esthétisme de votre dalle que celle-ci soit nouvelle ou non. Il est à noter que le béton imprimé peut prendre la forme d’un béton classique ou d’un carrelage.

Pour l’utilisation, vérifiez que l’appui de base est convenable et sans brèche. Au besoin, vous pouvez ajouter un mortier en fibre teinté sur 1,5 cm d’étendue. Le béton imprimé peut se réaliser en 24 heures. Sur un bloc nouvellement construit, l’impression peut être faite après deux ou quatre heures de travail suivant le débit de l’eau et de la température.

Dès que l’étendue est imprimée, on laisse la dalle se sécher pendant au moins une journée avant d’en assurer la protection contre les rayons Ultraviolets, l’eau et les tâches. Pour cela, il faut utiliser un vernis bien précis. La dalle peut alors être utilisée après 10 heures de séchage.

Si vous souhaitez l’utiliser sur un espace dédié au passage des véhicules, il est préférable d’attendre 28 jours pour le séchage. Ensuite, prenez soin de passer une seconde couche de vernis de sûreté pour vous assurer de sa résistance.

Préparer le béton et y ajouter les durcisseurs en couleur

Premièrement, il faut commencer par couler le béton. Pour ce faire, il est recommandé de louer une bétonnière ou une toupie. La procédure de préparation est identique à celle utilisée pour la mise sur pied d’une dalle normale sans ajout de durcisseurs. La taille et le dosage du béton devront respecter la norme DTU. Ensuite, il faudra donner à la dalle une forme lisse avec une lisseuse magnésium pour permettre la perméabilité de l’appui.

Dès que le béton est prêt, il faudra introduire les durcisseurs en couleurs sur ce dernier et prendre le soin de ne pas en éparpiller dans les airs. Vous pourrez passer ensuite au mélange à partir du milieu pour avancer vers les bordures. Cela évitera au produit de faire un dépôt en couche aux extrémités.

Une fois que la première couche de durcisseurs est passée, il faudra attendre dix minutes pour permettre au béton de les aspirer puis crépir la superficie sur la base d’une lisseuse en acier. Après cela, appliquez une seconde couche de durcisseurs en suivant les mêmes étapes. Cela permettra d’avoir une couverture intégrale.

Ajouter du démoulant

Le démoulant en couleur sous forme de poudre est utile pour apporter une touche colorée au produit fini. Il aide également les cachets à ne pas s’intégrer à la superficie du béton pour détruire l’impression.

Le moyen convenable par lequel on peut faire usage du démoulant en couleur est de l’utiliser avec une brosse de tapissier. Il suffira de plonger cette dernière dans le sceau prévu à cet effet, de sorte que la matière poudrée s’infiltre convenablement dans les parois. Ensuite, en saisissant la brosse par le manche, on répand le produit. Cette action est à répéter sur toute la superficie à une distance de 80 centimètres.

L’impression proprement dite

Avant de passer à l’étape de l’impression, il est important de contrôler la mise en forme du béton. Si l’impression est enclenchée tôt, la superficie va manquer de solidité pour supporter la charge de l’empreinte et la vôtre. Elle risque alors de s’enfoncer.

Par contre, il ne serait pas avantageux de perdre trop de temps parce que les effets de textures peuvent disparaître si l’étendue à imprimer est vraiment sèche et trop solide. Pour définir le bon moment de l’impression, il suffira d’appuyer sur la surface du béton. Si une résistance se fait sentir et qu’une petite empreinte y est déposée, vous pourrez commencer l’impression.

Cette étape ne nécessite pas beaucoup de matériel. Vous n’avez qu’à faire usage de votre poids pour incruster l’empreinte à la surface du béton. Le mécanisme est tel que vous réalisez une empreinte pendant que vous êtes sur une autre. Vous le collez au sol, vous marchez dessus et vous répétez l’opération précédente jusqu’à la fin.

En définitive, il faut dire que le beton imprimé grâce à sa texture est un matériau pratique pour l’esthétique et le confort de votre habitation. Grâce à ces notions, vous pourrez, même si vous n’êtes pas un spécialiste du domaine, concocter votre béton imprimé et l’utiliser pour le décor de votre logement. Toutefois, si vous n’arrivez pas à vous en sortir avec ces astuces, le mieux est de solliciter les services d’un spécialiste.