Le ciment est un matériau qui est utilisé pour la construction. Il est très apprécié pour sa rigidité ainsi que pour sa durabilité dans le temps. Toutefois, le mode de fabrication de ce matériau reste un véritable mystère pour plusieurs personnes. Voici donc les différentes étapes de la fabrication du ciment.

La composition du ciment

La fabrication du ciment est une opération qui se traduit en trois étapes simples, mais qu’il faut respecter à lettre. Il s’agit de :

  • la préparation du cru ;
  • la cuisson ;
  • le broyage et conditionnement.

Par ailleurs, avant de passer aux méthodes de fabrication du ciment, il convient de notifier la composition de ce dernier. La composition de base du ciment est un mélange pur de silicates ainsi que d’aluminates de calcium qui résulte de la combinaison de quatre éléments à savoir : la chaux de formule CAO, de la silice de formule SiO2, de l’alumine de formule Al2O3 et de l’oxyde de fer de formule Fe2O3. En outre, la fabrication du ciment nécessite l’utilisation de carbone. Pour éviter cela, il faut opter pour le ciment bas carbone qui a un taux de carbone moins élevé. Pour en savoir plus sur cette technologie, cliquez-ici.

La chaux est fournie par des roches calcaires et l’oxyde de fer par les argiles. Ces matériaux se trouvent en quantité suffisante dans la nature sous forme de calcaire ou marne et contiennent une grande quantité d’oxydes.

Les principes de fabrication

Le calcaire et l’argile sont extraits puis sont concassés à forte température. Il est important que cette température soit de 1450 °C de préférence dans un four à calcination. Le produit obtenu après la trempe est le clinker. Ensuite, le mélange d’argile et de calcaire est introduit dans un four tubulaire rotatif à une température ambiante de 2000 °C. À l’entrée de la température de 800 °C, on constate une déshydratation des argiles et des décarbonations du calcaire pour produire la chaux. Enfin, le clinker doit être refroidi le plus rapidement possible afin de minimiser la transformation chimique qui diminuerait la teneur de clinker en alite.

Les méthodes de fabrications du ciment

camion ciment

Le ciment peut être fabriqué en ayant cours à plusieurs procédés. Nous distinguons quatre méthodes de fabrications du ciment qui dépendent de la composition des matériaux.

  • La voie humide

Le processus de fabrication du ciment par voie humide est le plus ancien. En effet, on recense près de 2,5 % de la production européenne en 2008. Ici, le cru est broyé puis malaxé avec de l’eau pour constituer un liquide qui est homogénéisé et stocké dans de grandes cuves.

  • La voie semi-humide

Ce processus de fabrication du ciment est dérivé de celle de la voie humide. Cette voie de fabrication représente 7,5 % de la production européenne en 2008.

  • La voie sèche

La fabrication du ciment par voie sèche est la méthode la plus utilisée dans le monde. Elle consiste à sécher puis à broyer le cru qui est par la suite homogénéisé dans le grand silo.

  • La voie semi-sèche

Cette méthode est caractérisée par sa faible teneur en eau et il faut utiliser l’argile et le calcaire pour que cette méthode soit une réussite.

En suivant ces méthodes de fabrications, vous obtiendrez du ciment pur et capable de résister aux intempéries.