Pour réaliser une couverture de toit aérée ou pour remplacer une toiture en fibrociment, il faut penser à l’utilisation de la tole imitation tuile. C’est une forme de toiture qui imite la tuile et est désignée également sous le nom de panneau d’acier galvanisé. Ses nombreuses qualités justifient son choix. Toutefois, après son achat, il est nécessaire de savoir bien le poser. À cet effet, la maîtrise de certains principes de base est nécessaire. Aussi, il faut suivre des étapes pour aboutir à une installation régulière et savoir faire les fixations qui s’imposent.

Maîtriser certains principes de base

Il faut connaître certains préalables et astuces pour bien installer des tôles imitation tuiles.

Les préalables à connaître

La toiture imitation tuile, en raison de la présence de l’acier peut engendrer un effet de condensation. Pour éviter cette accumulation, il est préférable de choisir des aciers de première qualité ayant fait l’objet d’un traitement anti-condensation. À défaut, il faut lui joindre un écran de sous-toiture pour tôle.

La toiture imitation tuile doit par ailleurs être installée sur un plan en bois et reliée à l’aide de vis. La tôle imitation tuile est donc associée au bois. L’acier vous garantit l’imperméabilité de la toiture tandis que le bois la rend insonore.

Pour la fixation, il faut faire usage de vis galvanisées. Si un trou surpasse l’assemblage, il est indispensable de le refermer avec du mastic. Ainsi, la toiture reste rigoureusement imperméable.

Pour découper les plaques en tôle imitation tuiles, tenez compte du motif. Pour ne pas détruire l’ornement et laisser place à des zones corrosives, il est souhaitable de faire le découpage à la grignoteuse.

Les astuces nécessaires pour l’installation proprement dite

La fixation des petits accessoires peut se faire à l’aide de mastic silicone. Pour poser les tôles, il faut y aller en suivant l’ordre des rangées. Prenez le soin de commencer par le bas de la toiture. Un recouvrement minimum de 20 cm est requis entre chaque tôle imitation tuile installée.

Une installation professionnelle de tôle en acier galvanisé se fait toujours dans le sens contraire au vent, et ce, en partant du bas vers le haut. L’ensemble est maintenu à l’aide des anneaux des liteaux et des rondelles-joints. Ceci constitue un rideau de défense contre le froid et la rouille. La superposition des tôles imitation tuile se fait correctement avec un soin méticuleux.

Le caractère perméable à l’air et au froid de la toiture en tôle imitation tuile constitue l’un de ses défauts récurrents. Il en est de même de son étanchéité à la condensation. Pour ces raisons, l’idéal est de choisir des tôles imitation tuiles multicouches. Chez certains fabricants, il est possible d’avoir des options et traitements complémentaires comme l’anti-condensation et l’insonorisation grâce à l’absorbant sonore.

Suivre des étapes successives

Pour installer des tôles imitation tuiles, certaines étapes successives sont à suivre. Vous devez commencer par prendre la mesure du toit. À cet effet, les pertes consécutives aux découpes à venir doivent être dégagées. Ensuite, à l’aide d’une matière en cuir, délimitez un cordon de protection de la toiture contre les pénétrations d’eau. Mettez ensuite les solins et les pignons sur les bords du toit puis placez et retenez les noues en vous servant de clous.

Après cela, la première tôle peut être posée. Veillez à ce qu’elle déborde le mur de 20 cm. La tôle suivante est posée en recouvrant de 20 cm la première. Des vis à filet spécial ou des tire-fonds peuvent être utilisés pour fixer les tôles.

Procéder ensuite au marquage des points de perforation

La perforation doit s’effectuer entre la médiane des plaques de tôles. Sur l’ensemble de la toiture, mettez un espacement de 30 cm entre les vis. Dans la tôle, perforez des avant-trous. Il faut faire attention à ne pas trop serrer les vis au risque d’écraser les ondes. Au cas où des trous apparaissent dans la tôle au mastic, il faut les reboucher. Pour installer des tôles imitation tuiles, il est capital de bien réaliser les fixations et d’effectuer les serrages nécessaires.

La fixation de la plaque de tôle sur une charpente métallique

Dans ce contexte, servez-vous d’un crochet avec boulon. Il se positionne en dessous de la structure métallique pour donner de l’équilibre à la plaque. Le boulon se visse en renfort en dessous.

La fixation d’une plaque de tôle à l’aide d’une vis auto perceuse

Vous ne devez pas percer préalablement la plaque dans ce cas. Vous pouvez choisir des vis auto perceuses EPDM. Il y a également les vis conçues spécialement pour empêcher les dysfonctionnements métalliques.

En ce qui concerne la fixation de la tôle sur du bois, vous pouvez faire la perforation sur la plaque avant d’effectuer la fixation à l’aide de tire-fond bourré ou vissé. Après cela, finissez simplement la fixation en vissant avec une clé.

Effectuer les serrages avec attention

Les serrages des fixations doivent se faire avec prudence. La plaque ne doit surtout pas faire l’objet d’aplatissement. Pour ne pas écraser les plaques de tôles, faites usage d’une échelle de couvreur pour l’installation. Si un toit de tôle imitation tuile est trop légèrement serré, il risque d’engendrer des fuites. Veillez donc à bien régler le serrage à un niveau moyen. Il est recommandé pour éviter de causer des dégâts sur les plaques, de faire usage de visseuses équipées de butées de profondeur.