L’été est une période délicate, qui se caractérise par de hautes températures. Pendant l’été, l’intérieur de la maison est souvent chaud au point d’affecter votre qualité de vie et de sommeil. Cependant, il est possible de remédier à cette hausse de la température en isolant vos combles. Ainsi, vous bénéficierez d’une température confortable à l’intérieur de votre maison durant toute la saison chaude. Comment envisager l’isolation des combles dans votre maison ?

L’isolation des combles pour maintenir la fraîcheur de votre maison

Lorsque le mercure monte, l’isolation des combles est la solution la plus efficace pour maintenir une température confortable dans votre maison. Dans une maison mal isolée, la montée de la température peut rapidement devenir insupportable. L’isolation des combles, une prestation proposée par des professionnels comme isoltoit.fr, permet de bloquer la chaleur accumulée par la toiture via le rayonnement solaire. La fraîcheur est ainsi contenue à l’intérieur de votre habitation.

En empêchant que la chaleur ne pénètre votre maison, l’isolation thermique assure l’étanchéité de l’air. Ce faisant, elle garantit par la même occasion le confort thermique de la maison durant l’été. Parce qu’elle abaisse le niveau de la température et assure votre confort, l’isolation des combles est plus économique et moins énergivore que d’autres solutions comme la climatisation ou la ventilation. Elle est source de bien-être, dans le respect de l’environnement.

Il faut préciser que l’isolation est possible tant pour les combles aménagés que pour les combles perdus. Avec les combles aménagés, la charpente n’encombre pas l’espace sous toit. Ces combles font généralement 1,80 m de hauteur sous charpente, pour un angle de pente de toit supérieur à 30 %, ce qui favorise l’habitabilité des combles. Les combles perdus se caractérisent par une hauteur sous plafond réduite, au point où ils sont souvent inhabitables.

Isolez les combles pour garder votre maison fraîche en été

Les techniques d’isolation et les types d’isolants

La technique d’isolation dépend du type de combles que vous souhaitez isoler dans votre logement.

L’isolation des combles perdus

S’il s’agit de combles perdus, le soufflage est la technique d’isolation la plus indiquée. Elle consiste à poser un isolant sous forme de flocons au niveau du plancher des combles perdus, à l’aide d’une machine. La laine et l’ouate de cellulose sont des exemples d’isolants utilisés dans le cadre d’une isolation par soufflage.

L’épandage est aussi une méthode qui permet d’isoler les combles perdus. Elle consiste à répartir l’isolant en flocons sur le plancher. Alors que le soufflage nécessite l’utilisation d’une machine, l’épandage est une technique manuelle. Un râteau suffit pour réaliser l’épandage. La pose d’isolants en rouleau est aussi une option.

L’isolation des combles aménagés

En présence de combles aménagés, vous aurez le choix entre l’isolation par l’intérieur et l’isolation par l’extérieur. L’isolation par l’intérieur se résume par la pose d’un isolant en rouleaux ou en panneaux sous rampants. Dans la plupart des cas, l’isolant est recouvert d’un pare-vapeur pour prévenir la condensation.

Contrairement à l’isolation par l’intérieur, l’isolation par l’extérieur n’empiète pas sur la surface habitable. En l’espèce, il faut d’abord retirer la couverture. Ensuite, vous pourrez poser deux ou trois couches d’isolant en panneaux rigides sur la charpente. Une fois l’isolant posé, la couverture sera à nouveau posée par-dessus l’isolant.

Les types d’isolants

Qu’il s’agisse de combles aménagés ou perdus, vous aurez le choix entre trois catégories d’isolant :

  • les isolants minéraux (laine de verre ou laine de roche),
  • les isolants naturels (laine de bois, liège),
  • les isolants synthétiques (polyuréthane, polystyrène).

Pour choisir l’un de ces matériaux, considérez deux paramètres : résistance thermique et conductivité thermique.