Organiser le chantier de manière optimale pour augmenter la rentabilité des travaux.

Établir un plan de prévention complet pour éviter les accidents de travail.

Planifier les tâches afin d’accroître la productivité des équipes …

Autant de tâches indispensables pour préparer un chantier et faire qu’il se déroule au mieux. Mais voilà, qu’il s’agisse d’un projet de construction, de rénovation ou de démolition, vous devez aussi prendre en charge la gestion des déchets. Qu’ils soient volumineux, dangereux, inertes, recyclables, encombrants, déchets industriels banals … tous vos déchets de chantier devront être triés, stockés, éliminés et traités selon les normes réglementaires en vigueur. D’ailleurs, il en va de votre responsabilité, et ce, à l’instant même où vous générez des déchets.

Pour assurer la gestion optimale de vos déchets, gros plan sur les principales astuces.

Déchets de chantier : enlèvement big bag

Dans le secteur du bâtiment, les quantités de déchets produites sur les chantiers sont colossales. D’ailleurs, vous êtes bien placé pour le savoir. Tout comme leur gestion est fastidieuse et vous demande beaucoup de temps. Fini la planification minutieuse, réduisez à minima l’organisation de leur prise en charge. Faites appel à des sociétés spécialisées dans l’enlèvement des big bag gravats et toutes les catégories de déchets. Vous ne consacrerez plus de temps à faire des allers et retours en déchetterie, à perdre votre temps dans les embouteillages ou encore à chercher le trajet le plus court pour vous faire gagner du temps. Tout comme le fait de réaliser les démarches administratives auprès de la mairie où se déroule le chantier pour faire une demande d’occupation de voirie notamment. En fait, en misant sur l’enlèvement big bag, l’entreprise se charge de tout à votre place. Et n’ayez crainte, elle assure la traçabilité de vos déchets et vous transmets les BSD (Bordereau de Suivi des Déchets). Provenance, type de déchets, collecte, transport, stockage, destination, nom de l’entreprise source … au travers du BSD vous avez une excellente traçabilité de vos déchets du point de collecte jusqu’à leur élimination. Prix fixes ou forfaitaires au big bag, à vous de choisir la formule qui vous convient le plus.

Déchets de chantier : planification des déchets générés

Si l’enlèvement big bag est une astuce et non des moindres pour en finir avec les contraintes de chantier, il est d’autres astuces pour vous faciliter la gestion de vos déchets de chantier. C’est le cas de la planification minutieuse à l’avance. En amont du démarrage des travaux, faites un état des lieux précis pour optimiser la gestion des déchets. Pour cela, prenez en compte les déchets potentiels, calculer la quantité de matériaux que vous aurez besoin pour ne commander que le strict nécessaire, identifier l’ensemble des déchets et classez-les par famille (recyclables, non recyclables, gravats, déchets dangereux …) et prévoyez une zone sur le chantier pour recycler, composter, valoriser les déchets. Bien entendu, n’oubliez pas de prévoir une formation pour prévenir et gérer les déchets pour que chacun puisse trier les déchets au fur et à mesure qu’ils sont générés sur le chantier ainsi que des piqûres de rappel. Pensez à installer des visuels lisibles et simples. Ce sont des petits plus qui vont vous permettre de mieux organiser l’évacuation de vos déchets.

Déchets de chantier : valorisation avant élimination

Cela peut paraître évident, mais l’autre clé d’une bonne gestion des déchets consiste à penser valorisation. N’hésitez pas à prévoir des bacs de recyclage sur votre chantier pour récupérer les briques, la terre, le bois par exemple. En effet, certains de vos déchets peuvent servir à d’autres. En amont de votre chantier, faites le tour des associations qui existent sur la commune et ses abords. Le don de certains matériaux leur est très utile comme les portes, les luminaires ou encore la quincaillerie. Pour œuvrer en faveur de l’économie circulaire, vous pouvez organiser une grande braderie de matériaux avant démolition. En marge, vous pouvez aussi réfléchir à la manière dont vos matériaux vous seront livrés. Est-ce vraiment utile d’avoir toutes ces épaisseurs d’emballages ? Les déchets industriels banals (DIB) ne sont pas toujours indispensables. Consultez vos fournisseurs et voyez ce qui peut être fait pour réduire leur production à la source. D’autant que cela réduira aussi le coût du transport. Pour finit, réutilisez les rebuts. C’est le cas du bois coupé non traité, non peint qui peut être utilisé comme paillis lorsque vous en serez arrivé à l’aménagement paysager. Vous l’aurez compris, mis bout à bout, ces astuces vous permettent de réduire votre production de déchets.